• Studio Sabine Benoit

Rouge d'hiver

En ce début d'année, ça va de soi, marque de maille haut-de-gamme unique au Canada, m'a demandé de porter un regard poétique sur le rouge. Après une expérience de conseil couleurs en boutique, il s'agissait d'écrire un article destiné à la clientèle privilégiée de cette marque cultivée.

Ci-dessous un des deux textes soumis à ça va de soi, celui choisi par la marque !

Québec, le 20 janvier 2021.

La neige tombe sans se presser. Petits flocons, nombreux, épars et légers, flottant dans la lumière voilée... Blanche neige dehors et près de ma fenêtre, à l’intérieur, un rosier rouge d’hiver : l’alliance bouleversante du rouge et du blanc.

Dans le conte, tout bascule avec une pomme rouge, attirante et empoisonnée. L’ambivalence du rouge est ici éclatante : désir, attrait irrésistible et danger, la vie et la mort se confondant dans une même couleur.

Le rouge d’un baiser, d’une bouche maquillée, le rouge d’un bouquet, aveu d’un amant passionné, le rouge des grands jours – Noël, fête du printemps en Russie, mariages en orient ... Et puis son autre versant : le rouge des chaussons ensorcelés, le rouge fatal de Carmen et funeste de la corrida, le rouge des urgences.

Dès lors, s’habiller de rouge n’est pas anodin.

C’est endosser la passion, embrasser la vie dans tous ses possibles, passer à l’action. Le rouge se montre. Il joue à l’atout et il abat ses cartes, en face à face. Pas de faux-semblant ni de demi-mesure, le rouge est une provocation, à minima une invitation.

Selon notre humeur et selon le moment, c’est un rouge ou l’autre qui nous aimante : nocturne et mystérieux, au paroxysme de la féminité et laissant deviner sa fragilité, en carmin, cerise, grenat...

Un rouge vertigineux ! Ou bien ensoleillé et vainqueur, en coquelicot et rosso corsa, couleur de la confiance en soi, de la force et de l’élan, un rouge de compétition qui ouvre toutes les portes.

En soi tout un programme, le rouge tolère les couleurs secondaires pour moduler son message. Tempéré d’un gris moyen, d’un bleu ciel ou d’un camel, le rouge signe une silhouette chic et sophistiquée. Associé au violet, c’est un accord couture de haute-voltige. Quant au noir, il intensifie la dramaturgie et accentue son pouvoir de séduction, tel le rouge sulfureux d’un tango sous tension. In fine, porter du rouge, c’est miser sur « l’effet de présence » car cette couleur est suffisamment éloquente par elle-même. Porter du rouge et être simplement... Let it be red.

© Sabine BENOIT pour ça va de soi

Je chronique des lieux coups de coeur, signe des articles couleurs et textures, et des portraits de designers. Les mots dessinent un paysage ou déploient un univers. Contactez-moi si tel est votre besoin.


#chronique #couleurs #rouge #studiosabinebenoit